Et Dieu créa la Femme… Mais…

Et Dieu créa la femme… Mais…  

À l’heure où les interventions lors de la grossesse et l’accouchement se multiplient non sans impacts sur la santé des bébés et des mères, où la maternité doit de plus en plus rivaliser avec les autres occupations des femmes, où les avancées scientifiques promettent la conception de bébés dans des utérus artificiels et où les taux d’infertilité augmentent, le livre Et Dieu créa la Femme … Mais…, propose une réflexion en profondeur sur la maternité et le processus de l’accouchement, les transformations récentes entourant cet événement au Québec et les tendances qui se dessinent pour l’avenir.

L’auteure, Diane Bolduc-Boutin, a accompagné des centaines des femmes lors de leurs accouchements depuis presque 30 ans et a assisté à la naissance de centaines de bébés. Puisant à même cette vaste expérience de la périnatalité, aux résultats de recherches de pointe en matière de maternité ainsi que dans les récits touchants de dizaines de femmes et de couples qui témoignent de leur accouchement, elle nous livre une vision percutante de la naissance et des changements actuels entourant ce processus essentiel pour la santé et la reproduction du genre humain. « Il est grand temps de remettre les pendules à l’heure et de prendre conscience que la naissance appartient avant tout aux femmes et aux futurs parents ».

Ce livre est une véritable porte ouverte sur la naissance, nous offrant à la fois un vibrant plaidoyer en faveur de l’étonnante capacité des femmes à accoucher et une mise en garde quant aux nombreux bouleversements du système hormonal qui menacent de plus en plus cette fonction biologique fondamentale. Une lecture incontournable pour tous les futurs parents et leurs proches, mais aussi pour tous ceux qui s’intéressent à la maternité et se préoccupent de l’avenir de la reproduction.

Quelques extraits : 

« Ce livre se veut un moment de réflexion sur le rôle biologique des femmes : où en sommes-nous, où allons-nous? De plus, il tend à démontrer que les femmes n’ont pas à rechercher à l’extérieur d’elles-mêmes pour démystifier comment accoucher; il y a autant d’accouchements qu’il y a de femmes. »

« Au moment où on s’inquiète de l’extinction des espèces animales, pourquoi ne pas nous interroger sur l’avenir, pas si lointain, de l’extinction des humains qui va coïncider avec l’incompétence des femmes de porter des bébés, de les mettre au monde et même de l’impossibilité de concevoir des enfants. En effet, à cause de l’environnement et de tous les perturbateurs hormonaux, les femmes se masculinisent et les hommes se féminisent. »

« Il faut avoir évolué dans le secteur de la maternité depuis plusieurs années pour comprendre qu’il se passe quelque chose de pratiquement irréversible. L’écosystème féminin est de plus en plus bouleversé. Étant fragile, il est menacé à court terme. On n’a qu’à penser qu’à l’heure où on se parle, presque 100 % des femmes recevront des hormones synthétiques lors d’un accouchement (avant, pendant et après) en milieu hospitalier et que dans certains pays, 82 % des femmes accouchent par césarienne. N’est-ce pas le temps qu’on se pose de vraies questions, qu’on soulève des solutions? Que se passe-t-il avec les hormones des femmes? Que se passe-t-il avec les FEMMES? Il est plus que temps de sonner l’alarme. »

Acheter le livre chez ces détaillants ou contactez moi directement:

Info@dianeboutin.com

Au Québec

  • Les Ed. Atma internationale; http://www.atma.ca
  • La Source en soi,  2554 Rue Beaubien E, Montréal, QC H1Y 1G3, (514) 750-3735
  • Lactéa St Jean, 640 Dorchester, Saint-Jean sur Richelieu, 450-895-3554
  • Atelier Boutique Tirigolo, 62 Principale, Granby, 450-332-2323
  • La ferme Cadet Roussel, 730 rang Chartier, Mont St Grégoire, 450-346-4993
  • Clinique chiropractie Verreault, 357 Papineau, Joliette, 450-759-1611
  • Longueuil :Câlins et popotins,400 St Jean : 450-332-2323
  • Montréal : Caroline Cressens, Ostopathe, 5980 St Michel #3, 514-507-5307
  • Montréal : Ass. Québecoise des Accompagnantes à la naissance (AQAN) : aqanad.wordpress.com/nous joindre/
  • Montréal secteur Pointe Claire : Vanessa Antkiw : (Facebook)
  • Diane Boutin : www.dianeboutin.com
  • Montréal, Irina Constentinescu (Facebook)

En France

Dorothée Anniba Finet: https://www.facebook.com/perles.delune et/ou finetdo@gmail.com

Témoignages

Et Dieu créa la femme… Mais…

Ce livre est un livre d’amour, un livre qui élève les femmes et sublime leurs capacités féminines. C’est un livre qui honore leurs hormones, celles-mêmes qui sont, soi-disant, si perturbées. C’est un livre dont on y voit toute la splendeur des femmes à travers leurs fonctions biologiques qui sont malheureusement menacées et qu’il faut protéger. C’est aussi un livre de réflexion sur l’avenir de nos capacités féminines qui sont menacées et auxquelles on offre des substitut de remplacement.

Annie Bouchard

Bonjour Diane, vous êtes une personne que j’admire vous être la seule au Québec avec votre expériences de vie et vous avez du respect pour la femme en plus vous êtes auteure de deux magnifiques livres je vous dit merci Diane Boutin

Nancy  (France)

Je viens de commencer à lire le livre (p.15) et suite à la conférence et à mon histoire, je trouve que vous avez mis des mots à ce que la femme est. À ce que j’ai toujours cru, ça fait chaud au coeur de ce le faire répéter ! L’essence de la femme décrit dans votre livre me fait bcp penser au roman de Jeen Auel, « les enfants de la terre » et le chant de la terre mère vers la fin des 3 derniers tomes. (livres que j’ai dévoré) D’autres commentaires à suivre!

Je trouve ton livre .. Et Dieu créa la femme….
Touchant !!!!
Nourrissant pour l’âme !!!!
C’est une belle révision de ce qu’on a appris avec toi!!!!
Je suis même triste qu’il soit presque terminé….
Ça me transporte vraiment dans un monde magique où seule la vie pure et simple existe !!!!!!

Mylène


Dans la revue Mamanzine rubrique Lecture Coup de coeur:


Et Dieu créa la femme… Mais…
Auteur depuis 2005, Diane Bolduc-Boutin est professeure spécialisée en périnatalité, accompagnante à la naissance, mais aussi conférencière et naturopathe agréée. Selon elle, l’acte le plus important qui soit – donner la vie – serait menacé par l’arrivée des utérus artificiels dans lesquels un être humain pourrait être conçu:  » ll est temps de prendre conscience que si le rôle biologique des femmes est menacé, c’est aussi la survie de l’humanité qui est menacée (…) » (p.38). À travers son livr, Diane Bolduc-Boutin nous fait réfléchir sur le rôle biologique des femmes.
Pour démystifier le processus de l’accouchement, l’auteure nous présente des astuces dans le chapitre Obéir aux lois de la nature et elle donne plus de précisions sur l’enfantement dans le chapitre Célébrons la femme: la recette magique pour accoucher. Ces chapitres sont accompagnés de plusieurs témoignages de femmes.
Un livre à lire et à relire!

Nancy
La lecture de tes livres me transportent ces jours-ci à une période de ma vie , pas si lointaine, où l’avais eu rendez-vous avec l’énergie divine qui m’habitait. Rien de tel que de mettre un enfant au monde pour y découvrir tout sa force et puissance!

Nathalie

Chère Diane, j’ai vraiment apprécié la lecture de ton livre  »Et Dieu créa la femme… Mais… ». Tu nous (les co-auteures) a donné l’occasion de transmettre nos expériences aux autres femmes. Merci de nous avoir laissé tant de place. Voici mes commentaires: J’ai constaté que les secrets que tu ‘as appris, lors de nos rencontres et ceux que j’ai découvert lors de mes accouchements se retrouvent aussi dans les témoignages des autres femmes! C’est un héritage pour ma fille! J’ai apprécié les passages bibliques choisis et écrits en haut des témoignages… (…) J’ai apprécié que la  »théorie » soit à divers endroits après un témoignage approprié à ce que tu veux expliquer. ‘est léger et concret. Merci pour cet énorme travail, Et merci de rester en contact avec les  »Eve »!

Bonjour Mme Boutin,

j’ai dévoré votre livre  »Et dieu créa la femme,. Mais… ». Les témoignages sont tous uniques et inspirants. Vos commentaires sont remplis d’amour et d’empathie, mais aussi servent bien votre propos sur la féminité. Je le relirai certainement à l’approche de mon prochain accouchement. J’aimerais tant accoucher à la maison, me sentir en sécurité et en confiance. Malheureusement, je dois être suivie au GARE de façon préventive. Et les sages femmes de la maison de ma région ne peuvent me prendre sous leur aile. Je me trouverai un sherpa.

Je tenais absolument à vous écrire, car à la fois votre présence et votre ouvrage ont ouvert de nouveaux horizons dans mon coeur de femme-maman!

Cynthia

Chère Diane, je ne sais pas comment je pourrais résumer ton livre tant tout ce qui est écrit à son importance.

Paul Sweeney a dit : « Vous savez que vous avez lu un bon livre quand vous tournez la dernière page, vous avez la sensation que vous venez de perdre un ami. »

C’est exactement ce qui m’es arrivé à la lecture de ce livre. Je l’ai dévoré du début à la fin et j’en suis resté sur ma faim au point où j’ai envie de le relire.

J’ai dévoré chaque mot du livre, j’ai vécu chaque accouchement comme si c’était le mien. Je suis passé du rire aux larmes, je me suis vu à chacun de mes accouchements. J’ai eu des frissons, des montées de laits bref mes hormones ont été très stimulées.

J’ai compris énormément de choses sur la maternité. Merci d’avoir partagé avec nous ce livre ainsi que tes connaissances lors de la formation. À travers ton livre, j’ai pris conscience de la force que les femmes ont, malheureusement de nos jours, très peu de femmes ont conscience de cette force surhumaine qu’elles possèdent. La société d’aujourd’hui met tout en œuvre pour inhiber notre pouvoir, je pense que les hommes ont peurs de voir ce que la femme est capable de faire. Toute cette avancé technologique, qui à la base devait nous aider a pris beaucoup de place dans notre accouchement et est peu à peu entrain de destituer la femme de son pouvoir créateur. La seule façon de changer cela, est de soutenir les femmes et les aider à prendre conscience et avoir confiance en leurs capacités génitrices. Et c’est là que l’accompagnante à la naissance entre en jeu. De par son expérience et ses connaissances, elle pourra transmettre et insuffler dans le cœur des femmes cette force et cette confiance qu’elles ont perdue.

À travers ce livre, j’ai découvert le pouvoir des hormones, le pouvoir de notre corps. J’ai compris que notre corps est capable d’enfanter par lui-même. Que si on lui fait confiance et qu’on se laisse faire, l’accouchement se passera bien. Notre pire ennemi lorsqu’on accouche c’est notre cerveau.

Ton livre nous pousse à nous questionner sur l’avenir de la maternité et donc de notre espèce. Après avoir lu ton livre, je ne peux pas rester inactive, je me sens puissante, j’ai la force et la volonté d’aider les femmes à renaître à chacun de leurs accouchements. Les aider à prendre conscience de leur puissance, à se découvrir en tant que femme et en tant que mère.

Merci Diane pour ce livre. Tu m’as permis de mettre des mots sur ce que je n’arrivais pas à exprimer suite à mes 3 accouchements. Le dernier en date fut une renaissance, je me suis découverte mère, je me suis découverte femme et je savoure pleinement ma maternité et ma féminité. La naissance d’Iris m’a vraiment transformé, je suis plus heureuse que jamais.

Je suis tellement reconnaissante envers Dieu de t’avoir mis sur mon chemin. Tu es mon mentor, ma mère spirituelle.

Faina (France)

Enfin ce que je retiens à travers les mots de ce livre :

Toute femme a une lumière en elle, c’est la maternité ! Elle est notre plus belle puissance de Femme et c’est toi qui la fait briller en nous, sur nous !

J’ai voulu réécrire quelques citations de ton livre, mes préférées…

Le besoin viscéral de transmettre à l’autre…

« On ne doit jamais séparer la mère et l’enfant au moment de la naissance »

« Il existe chez ces Femmes un tel désir de transmission né, je suis persuadée, en même temps qu’est né leur cerveau maternel. C’est une note d’espoir. »

« Quoiqu’il en soit c’est le respect des unes et des autres qui est important »

« Toutes les cellules en toi savent quoi faire, tu devras t’abandonner dans la confiance de ton corps »

« Il n’est même plus question ici de sauver l’accouchement naturel, mais de protéger la survie de l’humanité »

Enfin ces pages sont un condensé d’amour empli de sororité… un Espoir féministe mais réaliste !

Pour toutes ces Femmes qui ont témoigné leur histoire, Tu es Diane leur mère – veilleuse qui les a veillé, accompagné, écouté, choyé…

Un immense et lumineux MERCI DIANE pour ce merveilleux livre !!!

Dorothée.

Et Dieu créa la femme… Mais…

La lecture de ce livre devrait être conseillée à toutes les femmes pour éveiller les consciences sur le naturel.

Il faut agir! Sous couvert de modernité et de liberté le monde médical nous a dépossédé de notre capacité à attendre un enfant et à accoucher. Je pense qu’un des enjeux aujourd’hui dans la maternité est la réappropriation ; de son corps, de sa grossesse, de son accouchement et de son rôle de mère.

J’ai été marqué par plusieurs passages du livre et notamment celui des utérus artificiels. Un article est justement paru au moment où je lisais ton livre et j’ai été frappé par la réalité à court terme de ce qui me semblait être une pure fiction il y a peu. Bien sur les dérives médicales m’ont sautées aux yeux dans cette annonce mais j’ai aussi remarqué que beaucoup de personnes semblent séduites et convaincues du bien-fondé de cette « avancée » médicale. L’état de grossesse est souvent mal perçu par l’environnement professionnel, la société, on y voit presque une libération : « les femmes n’auront plus à subir la modification de leur corps et de leur personnalité liée aux hormones… ». Quand on sait à quel point la grossesse et l’accouchement peuvent être constructeurs et révélateurs pour une femme il me semble fou de choisir de s’en priver. 

Je ne rejette pas les réelles avancées médicales qui peuvent en découler pour les couples en difficultés face à la procréation mais les dérives sont tellement proches…

La confiance en soi, la force, la fierté qui découlent de l’accouchement naturel sont indéfinissables ; il faudrait pouvoir mettre ces aspects de la maternité en avant et les transmettre haut et fort pour remettre à la mode le naturel et la physiologie comme moyen de construction et d’affirmation de soi.

Les femmes adorent pourtant raconter leurs grossesses et accouchements c’est un sujet inépuisable quel que soit l’âge de l’enfant et on le ressent très fort dans ton livre et dans tous ces témoignages c’est quelque chose de très fort qui transforme les femmes, les couples et les familles.

De cette lecture je retiendrais pour mes accompagnements futurs le besoin qu’ont les femmes de retrouver et de laisser parler leur côté animal. 
C’est d’ailleurs ce que tu décris : « laisser la femme faire comme elle veut » que ce soit sa position, son moment de pousser, ses cris, ses mouvements, son corps sent ce qui lui faut pour atteindre son objectif.

Il faudra donc s’atteler à tout faire pour qu’elle puisse faire ce qu’elle veut. C’est en ce sens que le terme de sherpa me plaît bien.

J’ai beaucoup appris également sur le fonctionnement des hormones et cela m’a vraiment étonné. Je ne connaissais pas tous les effets que tu nous as décrits. Les femmes reçoivent des hormones de plus en plus tôt et donc de plus en plus longtemps sans qu’on soit réellement informé des effets à moyen long terme. Je ne savais pas, par exemple, que les hormones contenues dans la pilule pouvaient bloquer notre envie naturelle de vouloir des enfants!   Je ne savais pas que l’injection d’hormones pendant l’accouchement modifie de fait les relations à créer avec le bébé…

Quelque chose de très important m’a fait me questionner également sur la transmission entre femmes. Ma grand-mère a eu 4 enfants et elle ne nous a jamais parlé ni de ses grossesses ni de ses accouchements. Ma mère qui n’a eu qu’une grossesse gémellaire nous en a très peu parlé également… c’est tellement dommage mais je pense que c’est générationnel pour nous ici , on ne « parle pas trop de ça » !

Je retiens également toutes ces histoires d’accouchements que j’adore ! Identiques dans leur essence mais tellement différentes dans leur vécu !

J’ai noté que chaque femme, chaque grossesse, chaque accouchement étaient différents. 
Certaines femmes le savaient et d’autres pensaient pouvoir prévoir leurs 2ème ou 3ème accouchement ! Mais c’est bien toujours le bébé qui choisit son moment !


Je pense que ce livre rassure et réconforte sur l’accouchement naturel, l’accouchement à la maison car tout cela semble tellement beau, simple et naturel.
On devrait toutes pouvoir le faire si c’est notre envie.

Ce livre Diane, est une ode au respect du choix des femmes !

Marie (France)